En poursuivant la navigation sur ce site, j'autorise l'utilisation de cookies de suivis et de préférences.

Fabergé

Fabergé, bijoux et objets d’art

Si la maison Fabergé est célébrée dans le monde entier pour ses magnifiques bijoux d’art et ses œufs délicats et raffinés, elle peut également s’enorgueillir de créer des objets au luxe incroyable et de multiples trésors dont une grande partie sont exposés au musée Fabergé situé dans la ville de Saint-Pétersbourg.

Fabergé : des bijoux et des objets d’art, aussi !

À côté des surprenants et mystérieux œufs de Pâques Fabergé, la célèbre Maison russe spécialisée dans la bijouterie et l’orfèvrerie haut de gamme présente de nombreux joyaux, bijoux et objets d’art façonnés depuis sa création au milieu du 19e siècle. Dotés d’une très grande valeur, ces pièces sont visibles dans quelques lieux culturels et musées, dont celui dédié à Fabergé mérite assurément la visite.
Voici listés cinq des objets d’art emblématiques de la Maison Fabergé.

Le collier-bracelet Emanuel Nobel, somptueux bijou et objet d’art Fabergé

Cet objet est un bijou d’art signé Fabergé absolument superbe, un pur chef-d’œuvre de joaillerie. Il est façonné en cristal de roche, serti de platine et décoré d’arabesques en roses de diamant. Il répond à une commande de l’industriel pétrolier Emanuel Nobel, neveu d’Alfred Nobel, célèbre chimiste à l’origine de la création du Prix Nobel. La particularité de ce joyau réside dans le fait qu’il peut être divisé en deux parties, qui forment alors des bracelets.

La figurine de « L’homme dansant »

L’enseigne Fabergé est très connue pour la série de la cinquantaine d’oeufs en pierres précieuses sortie de ses ateliers entre les 19e et 20e siècle. Les figurines de personnages le sont presque tout autant, elles constituent des créations délicates et non moins superbes. Ces petits bijoux d’inventivité sont des objets d’art insolites qui attirent le regard, à l’instar de ce modèle présentant une complexe mosaïque de pierres fines : quartzite, grès, jaspe, purpurite, saphirs incrustés et or. Cette statuette était la propriété du tsar Nicolas II.

L’éléphant et la tour

Cette autre célèbre figurine élaborée par le bijoutier d’art Fabergé renvoie à tout un pan de la culture du Danemark, terre natale de l’impératrice Maria Feodorovna, celui de l’ordre de l’Éléphant. La pièce principale est réalisée en néphrite, bowénite, jaspe et quartz, tandis que la tour est conçue en or et agrémentée d’ornements en émail. Elle est marquée du nom de l’artisan de la maison Fabergé qui l’a réalisée, Mikhaïl Perkhin, et date de 1890.

Le kovsh de Fiodor Rückert

Cette œuvre associant le peintre sur émail moscovite Fiodor Rückert prend la forme d’un kovsh, un récipient autrefois utilisé pour servir les boissons. Il fut offert en 1909 à l’industriel américain Cornelius K. G. Billings par la Société impériale moscovite de promotion de l’élevage de chevaux de courses. Billings le reçut comme récompense pour le succès triomphal de son cheval Lou Dillon lors de réunions hippiques se tenant dans la capitale russe.

Le retable « Notre-Dame de Kazan, Saint-Nicolas, tsarine Alexandra »

Cette œuvre dédiée à la décoration de l’autel d’un édifice religieux a été confectionné en 1894 à l’occasion du mariage du futur empereur Nicolas II et de la princesse Alice Victoire Hélène Louise Béatrice de Hesse-Darmstadt, qui prendra par la suite le nom d’Alexandra Feodorovna. Il constitue un objet d’art fascinant, unique au monde.

Destination de luxe

Shopping de luxe, hôtels, spa, skis, restaurants gastronomiques... Découvrez ce que l’Andorre peut vous offrir

En savoir plus

Recevez nos
dernières actualités

Inscrivez-vous dés maintenant et découvrez en exclusivité les offres et nouveautés de notre boutique Georgia H. Andorre

S'inscrire